Connaître l’origine d’un écran noir sur son ordinateur est souvent peine perdue. Pourtant, on ne peut intervenir rapidement et efficacement sans avoir procédé à un diagnostic de ce phénomène. Pour en venir à bout, voici les étapes.

Écran noir : l’étape du diagnostic

On s’accorde toujours à dire que c’est un phénomène sans conséquence, que l’écran finira par réapparaître au bout de quelques minutes. Mais comment réagir lorsque la machine prend du temps pour afficher l’écran ? On ne parle plus d’une latence ordinaire, mais d’un problème qui se manifeste à travers un écran noir. C’est un phénomène fréquent chez un ordinateur portable, mais d’où vient la source, ça on l’ignore. Pourtant, avant de chercher à vouloir résoudre cette défaillance, procéder à un diagnostic est complètement de rigueur. L’étape du diagnostic débute par les basiques, c’est-à-dire, le contrôle et le réglage du câble d’alimentation et de la connexion. Ensuite, il faudrait attendre que le système d’exploitation finisse le démarrage de l’ordinateur, car souvent cette étape prend largement du temps. Dans le cas où cela ne marche pas toujours, il est utile de recourir d’autres tactiques bien ruse comme faire apparaître une fenêtre bleue afin d’accéder au gestionnaire des tâches. Si l’on y parvient, c’est donc un bon signe et si dans le cas inverse, il faut chercher à réactiver l’écran en mettant la main sur les combinaisons de quelques touches : Windows, ctrl, maj et la lettre B, enfin, si le clavier est connecté. Bref, tout cela fait partie du diagnostic informatique auquel il faut s’attarder avant de faire appel à un dépanneur.

L’étape de dépannage

Bien sûr, on a vu un petit aperçu des petits dépannages pour résoudre un écran noir, mais il ne s’agit juste que des moyens simplistes pour diagnostiquer cette étrange anomalie. En somme, l’opération devient complexe dans la mesure où ces différentes opérations n’ont rien servi du tout. Il est donc utile de brancher un écran externe pour voir si l’ordinateur réagit mieux avec un autre écran et ainsi, on procèdera facilement au bon affichage. Dans le cas où l’écran noir persiste, on peut aussi recourir au redémarrage de la machine en appuyant durant 30 secondes sur le bouton de marche/arrêt. Parfois, il ne s’agit que d’un mauvais réglage qui requiert le redémarrage de l’ordinateur. Ce mauvais réglage peut être aussi d’origine de luminosité. Lorsqu’il y a une défaillance, cela provoque la réduction de la luminosité jusqu’à zéro. On doit alors vérifier ce paramètre. Par ailleurs, les astuces de dépannage n’ont point de limite, car on peut aussi redémarrer l’ordinateur en mode sans échec en appuyant sur F5 et maj. Ensuite, si cette tentative n’a pas porté ses fruits, relancer le système est donc de mise en usant d’un média d’installation. En fin, si le pilote des cartes de graphiques connaît aussi un défaut, c’est peut-être aussi à l’origine de cette anomalie. Il est donc utile de vérifier tous les dispositifs pouvant compromettre le re-lancement de l’écran d’un Windows 10 ou alors de s’en remettre entièrement à un vrai professionnel.