Avec la révolution digitale, la plupart des sociétés utilisent aujourd’hui un système informatique. Ce dernier est constitué d’un ou plusieurs postes, reliés par un réseau virtuel interne et/ou reliés à l’Internet. Toute connexion à un réseau est propice aux risques d’infiltration ou d’attaque, et ce, à toutes les échelles.

Introduction à la sécurité informatique

Lorsqu’une société est reliée – d’une manière ou d’une autre – à un réseau, qu’il soit interne ou externe, elle rend son système d’information accessible à des tiers, qu’il s’agisse de ses employés, de ses clients, de ses fournisseurs ou encore de simples visiteurs, quand il s’agit de son site web par exemple. Cette connectivité rend l’entreprise vulnérable à de nombreux risques informatiques. Elle fait face à une multitude de menaces, qui sont multipliées par sa vulnérabilité aux infiltrations et aux attaques malveillantes. Une entreprise se doit de mettre des mesures en place pour contrer ces actions nuisibles, et ce, dès lors qu’elle utilise un quelconque système d’information.

Les menaces de piratage et autres

Nul n’est à l’abri du piratage informatique. C’est la raison pour laquelle les grands groupes, mais aussi les sociétés qui utilisent des systèmes d’information pour fonctionner, mettent une politique de sécurité informatique en place. Cela s’avère d’autant plus nécessaire lorsque ces entreprises disposent d’une base de données ou d’un réseau – clients, fournisseurs ou autres – que des personnes malveillantes souhaiteraient obtenir ou compromettre.

Mais au-delà du piratage, de nombreux virus prolifèrent et sont quotidiennement injectés dans les réseaux. Ils peuvent causer des dégâts importants et compromettre le système informatique d’une société. Ils ne sont détectables que par des outils informatiques, ainsi, sans prise de mesure, une société s’expose à des risques. Et si vous pensiez sécurité informatique par Neyrial ?

La mise en place de mesures protectrices

Il est nécessaire que l‘entreprise s’informe alors des menaces existantes – et pouvant l’affecter – et des moyens d’anticiper et de se protéger de toute intrusion néfaste. Ces moyens sont de nature logicielle et matérielle, aussi bien de stockage que de protection. Il existe également des gestes à adopter, pour éviter toute intrusion de virus ou de personnes malveillantes, comme la sécurisation des clés USB et des disques durs externes, mais également leur scan avant ouverture.

Une évaluation et un diagnostic doivent également être faits pour détecter la présence ou non de virus dans le système informatique d’une société. Ce sont généralement des anomalies sur le trafic qui vont trahir leur présence.

En tout…

La bonne protection de votre système informatique va passer par la mise en place d’une politique de sécurité inclusive, mais également par la formation des employés pour qu’ils adoptent les bons gestes, et qu’ils soient mis au courant des pratiques malveillantes à leur niveau, comme les emails de phishing ou les chevaux de Troie.